Histoire

Le Théâtre ouvre en 1890 sous le nom de Cabaret des Arts. En 1904, Dominique Bonnaud et Numa Blès le rebaptisent Logiz de la Lune Rousse, plus connu sous le nom de La Lune rousse. Lorsque le cabaret est transféré rue Victor-Massé en 1925, l’exploitation de la salle est reprise par Roger Ferréol qui la rebaptise Théâtre de Dix Heures, en référence au roman de Georges Courteline, Les Linottes (1912) : « Je vous dis que l’homme qui fondera un théâtre de Dix heures, pratique, confortable, élégant et où on ne jouera que des pièces gaies – car les heures ont leurs exigences – gagnera une fortune, par la force des choses, par le seul fait qu’il aura étanché une soif. »

En 1939, Ferréol vend le théâtre à Raoul Arnaud. Avec des artistes comme Martini, Noël-Noël, Dalio, Saint-Granier, Jean Rigaux, Marguerite Moreno, Jeanne Fusier-Gir, il réussit à se créer un public fidèle.

À partir des années 1950 apparaissent de nouveaux talents : Oléo, Jean Breton, Jean Poiret, Michel Serrault, Anne-Marie Carrière, Thierry Le Luron…

Au début des années 1980, le Théâtre de Dix Heures s’oriente vers le théâtre, notamment sous la direction de Michel Galabru et de son fils. On y voit par exemples Maman ou Donne-moi ton linge, j’fais une machine, de Didier Bénureau et Muriel Robin.

Cette dernière est la marraine du lieu lorsque Michel Joyeau et Michel Miletti en prennent la tête en 1990 – en partenariat avec Juste pour Rire depuis 2007. Le rire et la chanson sont en point de mire. Dans la première catégorie viennent oeuvrer Elie et Dieudonné, Franck Dubosc, Patrick Bosso, Stéphane Guillon, le Jamel Comedy Club… Et dans la seconde : Juliette, Marie-Paule Belle, Guy Montagné, Hervé Vilard, Nicole Croisille…

Aujourd’hui, le Théâtre de Dix Heures, devenu temple du rire, vous accueille dans sa très belle salle de 140 confortables places, au coeur de Pigalle.

_MG_4974net
_MG_4997net
_MG_4992 net 2